Ma photo
Le vrai domicile de l'homme n'est pas une maison mais la route,et la vie elle-même est un voyage à faire à pied. Bruce Chatwin

mercredi 9 mai 2012

Thaïland Kampuan-Bang Muang-Khao Lak du 18 au 20.04.2012


                                 Thaïlande

Kampuan,le 18.04.2012
Etape:93 kms



                                                Chacun sa route,chacun son chemin,l'heure des adieux a sonné,Aurélien passera la journée à Ranong,obtention d'un nouveau visa thaïlandais et réparation de son vélo. Bon vent à toi éphémère et agréable compagne et qui sait peut-être que le hasard de nos vies de bourlingue fera en sorte que nos routes se croisent à nouveau?????


                                                                     Même route verdoyante à la forte déclivité,végétation toujours dense et tropicale,est-il besoin de le rappeler, jalonnée de beaux petits villages,temples,mosquées présence de plus en plus importante du monde musulman,une mer toujours aussi absente. Dans l'après-midi l'orage tropical de rigueur,des étapes qui se ressemblent mais des kilomètres jusqu'à la destination finale,Phuket,qui commencent franchement à diminuer,grande consolation au cours de ces jours de pédalage sans fin,où j'ai plus le sentiment de m'adonner à la pratique sportive qu'au voyage. J'ai hâte de retrouver les nosaures de mon coeur et de lâcher pour un temps mon bucéphale.


                                                                                       Kampuan,bourgade à prédominance musulmane,nous y trouvons en bord de rivière un joli guest de bois,un accueil chaleureux,une tranquillité absolue!!!!



                                                                                                 L'occasion en soirée,accompagnés par l'appel du muezzin, de régaler nos estomacs de mets typiquement musulmans,roti chanai(crêpe salée et feuilletée accompagnée d'un délicieux curry de poulet),riz au curry et au poulet,une crêpe à la banane et un savoureux café,le tout pour une bouchée de pain.



                                                                                          Bruits de la pluie sur le toit,grenouilles et crapauds qui s'égosillent dans la rivière seront les seuls sons qui nous accompagneront dans notre sommeil.
































Bang Muang,le 19.04.2012
Etape:96 kms


                                                                         La journée s'annonce chaude et maussade,le ciel est chargé. La route se montre un peu moins vallonnée,la végétation tropicale cède un peu de place à l'élément liquide,nombreuses rivières et à quelques rizières,changements bienvenus dans ces paysages qui se déclinent à l'identique depuis des jours.



                                                                   Le ciel tiendra ses promesses,averses et orages seront violents tout au cours de la journée.


                                                                      Nous aimerions mettre un terme à cette étape en bord de mer,mais force nous est de constater que ses rives ne sont destinées qu'à une clientèle friquée,nous passons notre chemin et dégoterons une chambre,âprement négociée,dans un petit guest de type motel en bord de rivière,l'endroit est des plus plaisant et suffira amplement à notre bonheur pour ce soir.


                                                                     Finalement en avance d'un jour sur notre planning,nous partirons en quête de la mer demain avec à la clé un jour de repos,qui ne sera pas de refus. Les genoux douloureux,je commence à être à bout de force,l'achat d'une huile de massage pour boxeurs devrait 
pallier au moins dans la tête à ces petits désagréments!!!!

















Khao Lak,du 20 au 21.04.2012
Etape:19 kms

                                                       Un réveil des plus tranquille en vue de cette courte étape,dont le seul but est de retrouver la mer et un lieu peinard pour s'y poser.


                                                                       Quittons rapidement la nationale pour nous diriger vers la grande bleue,son appel devient irrésistible. Des paysages sauvages d'une beauté à couper le souffle,mangroves avec en toile de fond le bleu turquoise de la mer d'Andaman. Y trouver notre bonheur sera cependant une autre paire de manches,ce ne sont pas les lieux qui manquent,mais comme toujours,tout reste une question de budget,le sentiment qu'au fur et à mesure de notre descente vers le sud,l'inflation immobilière se fait de plus en plus galopante.


                                                                              Au final,nous aboutirons dans une chambre plutôt moche,style bungalow bétonné moderne,la saison touchant gentiment à sa fin réussissons à l'obtenir à un prix raisonnable,seul dilemme,nous ne sommes pas vraiment au bord de la mer,ni à proximité d'une quelconque gargote digne de ce nom pour sustenter nos estomacs toujours affamés.



                                                        Les efforts à fournir pour nous rendre en bord de mer sous une chaleur des plus accablantes seront largement récompensés,une magnifique plage de sable blanc et fin,complètement déserte,une mer bleue turquoise,qui à marée basse dévoile sa multitude de roches sous marines,un peu plus et je pourrais presque me croire en Bretagne par un jour de soleil!!!! Un plouf revigorant avant de rejoindre nos pénates.


                                                   Un petit coup de stop pour nous rendre dans le petit bled,qui n'en n'est pas vraiment un,une gargote qui nous propose un riz frit. Orage d'une violence extrême,pluies diluviennes,la quantité d'eau est trop abondante pour que les gargouilles puissent les absorber,la route ressemble rapidement à une rivière et nous sommes obligés d'attendre que les cieux se calment. Finalement nous regagnons nos pénates,sous une pluie fine accompagnés par des centaines de grenouilles et de crapauds qui ont envahi la chaussée,malheureusement beaucoup d'entre eux finiront écrasés telles de vulgaires galettes,de toutes les mares et rivières s'échappe un concert de coassement impressionnant,les grillons ne sont pas en reste et ajoute à la cacophonie ambiante,jamais entendu telle symphonie de ma vie!!!!


                                                La pluie n'aura de cesse de tomber tout au long de ce jour de repos,les paysages en deviennent moches,la mer grise,nous voulions le passer au bord de l'eau nous le passerons sous l'eau,ne reste plus qu'à espérer que la météo veuille bien se montrer plus clémente pour la venue de nos proches!!!!


























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire